Plein d’ardeur et d’émotions

Pour clôturer la fin de l’année riche en activités artistiques et littéraires, l’association culturelle Tiɛwinin a programmé le chanteur engagé et censuré Oulahlou avec ses chansons jugées trop politiques et acerbes et interdites d’antenne. Un air de liberté Oulahlou ne chante pas les fêtes de mariage, les commémorations et les festivals. Pour lui chanter loin…

Détails